TDA/H : trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Pour vous expliquer et vous permettre de comprendre facilement ce qu’est réellement le TDA/H, nous définirons chacun des mots qui le composent en vous expliquant le lien entre chacun d’entre eux.

Trouble:

Un trouble représente des difficultés qui perturbent les fonctions physiques et/ou psychologiques de notre système et qui perdurent dans le temps, qui ne peut se guérir.

Déficitaire:

Qui présente un déficit, un manque.

Attention:

Capacité à concentrer son esprit de façon volontaire pendant une durée déterminée sur un objectif.

Hyperactivité:

État d’activité constante et d’instabilité dans les comportements de l’individu.

En résumé, voici la réalité d’une personne vivant avec un TDAH :

Cette personne vit avec des difficultés qui perturbent ses fonctions psychologiques et/ou physiques perdurant dans le temps et sans guérison possible. Elle présente un déficit, un manque au niveau de sa capacité de focalisation sur un élément précis.

Elle ne contrôle pas sa capacité à demeurer concentrée pendant une durée prédéterminée et parfois, elle présente un état d’activité constante et d’agitation mentale et physique hors de son contrôle.

Le TDA/H atteint les zones cérébrales traitant la concentration ainsi que l’agitation (dysfonctionnement comportemental).

Quelques statistiques…

Population atteinte du TDAH 5%
Personnes atteintes qui auraient un traitement 10%
Augmentation du nombre d’adultes diagnostiqués ayant un TDA/H 40%
Facteur de risque d’hérédité 80%

Plusieurs mythes

« Les gens ont tendance à croire que les gens atteints d’un TDA/H sont paresseux et ne veulent pas travailler. »

Ce qui est important de retenir dans ce trouble c’est que la personne n’a pas un manque de vouloir, mais bien de pouvoir. Par exemple, l’enfant souhaite se concentrer sur le travail demandé, mais il n’y parvient pas.

« Les gens atteints d’un TDA/H sont moins intelligents que les autres. »

Il n’y a aucun lien à faire avec le TDA/H et le niveau d’intelligence d’une personne. Le TDA/H amène des difficultés de concentration et d’exécution de la tâche, mais n’enlève rien aux connaissances et au savoir de l’individu.

« Les enfants souffrant de TDA/H devraient TOUS prendre de la médication. »

La médication est un moyen parmi plusieurs autres pour aider l’enfant à parvenir à se concentrer sur les différentes tâches qu’il doit accomplir durant la journée. Toutefois, dans plusieurs cas, la médication ne sera pas la solution la mieux adaptée. Chaque individu est unique et il faut ajuster nos interventions en fonction des besoins de l’individu.